Renzo Piano – Pavillon de photographie au Château La Coste

Renzo Piano – Pavillon de photographie au Château La Coste

Nouveau Pavillon de photographie – Renzo Piano

 

 

Château La Coste inaugure un nouvel espace d’exposition, le Pavillon de Photographie de Renzo Piano,  avec l’exposition “The Sea and the Mirror” de l’artiste Hiroshi Sugimoto.

 

Renzo Piano - Pavillon de photographie au Château La Coste

 

 

C’est au coeur des vignes du prestigieux domaine de Château La Coste que s’élève le nouveau bâtiment de RPBW.

Pavillon ayant la double vocation de présenter de l’art et de conserver le vin, il couvre 285 m2. Profitant de la topographie naturelle du terrain, le choix a été fait de sculpter dans la terre un creux profond de six mètres de profondeur, afin d’inclure pleinement la construction dans le vignoble. Façades et toit sont en verre, la netteté de leur matériau contrastant avec la frugalité du béton laissé brut, aussi bien pour les murs de soutènement que pour ceux d’exposition. Par cette topologie semi-enterrée, le toit est recouvert d’une voile s’arrimant à de fines arches métalliques. Ces arches reprennent le rythme graphique tracé par les plans de vigne, incorporant ainsi la voile au vignoble. Tel un cerf-volant, elle vole et se pose, accentuant d’un même geste la légèreté et l’horizontalité de l’ensemble.

A l’intérieur, une galerie de 160 m2 est dédiée à des expositions de sculpture et de photographie. Elle bénéficie d’un éclairage naturel. La surface restante est destinée à la conservation du vin. Des caves bordent en effet de part et d’autres l’espace d’exposition, deux alcôves à l’entrée de la galerie permettent d’en mesurer l’importance.

Un chemin traversant le domaine depuis le bâtiment d’accueil guide le visiteur jusqu’au pavillon RPBW. Se terminant en pente douce, il voit son aboutissement dans une entrée donnant accès à la galerie d’exposition. A l’arrière, le bâtiment s’ouvre sur un espace dédié à la sculpture ; il se prolonge par un miroir d’eau. Ce dernier reprend avec générosité la largeur totale du pavillon.

 

photos / (c) christine bauer 2017

 

 

 

 

Author

sfumato